L'Amicale

Une Amicale ancienne et toujours très active

 

L’Amicale de la Cité Technique est aujourd’hui âgée de plus de quarante ans. Rassemblant les personnels des Lycées Professionnel et Technique liés par le même espace géographique de la Pointe des Nègres, elle a eu, dès l’origine, l’ambition de dépasser les préjugés liés aux catégories, statuts, générations et autres clivages, pour proposer un espace de convivialité commun dans l’organisation d’activités culturelle et de loisirs. Comme pour symboliser cette passerelle jetée entre les deux établissements, son premier et ô combien dynamique Président, Numa Jean Joseph, a exercé conjointement ses talents de professeur de dessin dans l’un et dans l’autre.

Depuis cette époque pionnière, l’Amicale n’a jamais cessé d’être présente dans la vie de la cité technique de la Pointe des Nègres. Avec une moyenne de cinq ou six manifestations chaque année, elle a fidèlement ponctué les années scolaires, instaurant même des traditions incontournables, avec ses « chanté Noël », par exemple, ses soirées de Carnaval ou ses randonnées pédestres. Quelques unes de ces activités sont restées mémorables comme la croisière à Sainte Lucie à bord d’une superbe goélette, comme la soirée de mardi gras au Country Club de Schœlcher ou encore comme le bivouac autour du feu sur la plage des Salines. On pourrait en citer bien d’autres. Toutes, ambitieuses ou plus modestes, ont pourtant eu pour dénominateur commun le plaisir d’être ensemble, parfois de se découvrir sous un autre jour, et la satisfaction d’avoir passé des moments heureux et bien remplis.

L’Amicale s’est toujours investie, par ailleurs dans tout ce qui pouvait permettre un meilleur accès à la culture, proposant des cartes d’abonnement à prix réduit dans les centres d’animation culturelle dans le département et participant à de nombreuses actions pédagogiques mise en place dans le sein des établissements.

Mais au-delà de ces moments forts, l’Amicale a constamment eu pour principal souci d’être attentive à tout ce qui peut toucher de près ou de loin la vie personnelle de ses membres. Elle essaie d’apporter sa compassion et son soutien en cas de deuil, de témoigner de sa joie lors des unions ou des naissances. Elle tâche d’intégrer les nouveaux arrivants et organise les jubilés des partants. Plus largement, elle a toujours tenu à s’associer, dans la mesure de ses faibles moyens, aux mouvements de solidarité à l’égard des victimes de catastrophes, que ce soit lors des cyclones ayant frappé la Guadeloupe, Grenade, ou plus récemment, la Martinique elle même, ou que ce soit lors des multiples tragédies qui ont affecté l’infortunée Haïti.

Au fond, la philosophie générale de l’Amicale de la Cité Technique peut être résumée par la réponse qu’elle apporterait à la question suivante :

« Peut-on travailler dans le même espace, dans le même établissement, peut-on exercer le même métier, viser aux mêmes objectifs, côtoyer les mêmes élèves, et se contenter de se croiser entre deux couloirs ? ».

Non, répondrait-elle, résolument non ! Au nom de la solidarité, au nom de l’humanisme, au nom, tout simplement de ce qui demeure indispensable à l’équilibre de chacun, la richesse de la relation à autrui.

 

La Présidente,
Martha ARTHUR

Catégories associées