T ES

Source: Onisep Martinique

T S

  • des enseignements généraux : histoire-géo (4 h, enseignement à nouveau obligatoire en terminale S à compter de la rentrée 2012), LV1 et LV2 (4 h), EPS (2 h), éducation civique (30 minutes). Les élèves bénéficient aussi d'un accompagnement personnalisé de 2 heures par semaine. C'est un temps d'enseignement consacré à la méthodologie, à l'aide personnalisée et à l'orientation. Au cours de l'année, 10 heures sont aussi réservées à la vie de la classe.
  • des enseignements spécifiques : mathématiques (6 h), physique-chimie (5 h) ; sciences de la vie et de la Terre (3 h 30) ou sciences de l'ingénieur (8 h) ou écologie, agronomie et territoires (5 h 30, en lycée agricole)
  • un enseignement de spécialité au choix (2 h) parmi : mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, informatique et sciences du numérique, écologie, agronomie et territoires (en lycée agricole). A noter que le choix de cet enseignement de spécialité est facultatif pour les élèves qui choisissent l'enseignement spécifique de sciences de l'ingénieur.
  • un enseignement facultatif (2 au plus, 3 heures par semaine) au choix parmi : LV3, langues et cultures de l'Antiquité : latin ou grec, EPS, arts, hippologie et équitation (en lycée agricole), pratiques sociales et culturelles (en lycée agricole), langue des signes française (rare), atelier artistique (72 heures par an)

Les élèves qui le souhaitent peuvent aussi bénéficier de stages de remise à niveau, notamment pour éviter un redoublement, et de stages passerelles en cas de changement d'orientation.

Tous les élèves peuvent bénéficier d'un tutorat, auprès d'un professeur ou d'un CPE.

 

 Source: Onisep Martinique

T STI2D

Le bac technologique STI2D s'adresse à ceux qui s'intéressent à l'ingénierie industrielle, à l'innovation technologique et à la préservation de l'environnement. Il prépare à la poursuite d'études scientifiques et technologiques industrielles en BTS, DUT, classes préparatoires technologies et sciences industrielles (TSI),  puis écoles d'ingénieurs, ou écoles spécialisées (électronique, réseaux, matériaux, bâtiment...).

La classe de terminale comporte (horaires hebdomadaires) :

  • des enseignements généraux  (communs avec la terminale STL) : philosophie, langues vivantes 1 et 2, EPS (7 h)
  • des enseignements spécifiques communs aux 4 spécialités de STI2D - Architecture et construction, Energies et Environnement, Innovation Technologique et Eco-Conception, Systèmes d'Information et Numérique : mathématiques, physique-chimie, enseignements technologiques transversaux, enseignement technologique en LV1  (14h)
  • un enseignement spécifique suivant la spécialité choisie (9 h):
    • La spécialité Architecture et Construction (AC) porte sur l'analyse et la création de solutions techniques relatives au domaine de la construction, et respectant des contraintes d'usage, règlementaires, économiques et environnementales.
    • La spécialité Énergies et Environnement (EE) explore le domaine de l'énergie et sa gestion :  l'efficacité énergétique des systèmes, leur impact sur l'environnement et l'optimisation du cycle de vie.
    • La spécialité Innovation Technologique et Eco-Conception (ITEC) porte sur l'analyse et la création de solutions techniques relatives à la structure et à la matière, respectant des contraintes économiques et environnementales.
    • La spécialité Systèmes d'Information et Numérique (SIN) porte sur l'analyse et la création de solutions techniques relatives au traitement des flux d'information (voix, données, images...) dans les systèmes pluritechniques actuels. Les applications concernent les systèmes de télécommunications, les réseaux informatiques, les produits pluritechniques, notamment multimédias.
  • des enseignements facultatifs : EPS, arts (3 h), un atelier artistique (72 h annuelles) et 10 heures annuelles de vie de classe
Les élèves bénéficient aussi d'un accompagnement personnalisé dédié au soutien, à l'approfondissement des matières, et à l'aide à l'orientation (2h).

 

 Source: Onisep Martinique

T STMG

 

La filière STMG

UNE VOIE D'ACCES AUX ETUDES ET METIERS DES SCIENCES DE GESTION.

LES SCIENCES DE GESTION ET LA FILIERE STMG

Les sciences de gestion

Programme de sciences de gestion en stmg version webProgramme de sciences de gestion en stmg version web (299.59 Ko)

La filière STMG (Contenu, Bac, Postbac, Métiers)

La filiere stmg et le postbac versionwebLa filiere stmg et le postbac versionweb (1.19 Mo)

La filiere stmg pour quels m tiers versionwebLa filiere stmg pour quels métiers versionweb (3.98 Mo)

 

 

Débouchés, poursuite d'étude

Rappel

BTS assistant PME, commerce, communication, Vente, Commerce international, Informatique de gestion... ou DUT carrières juridiques, gestion administrative et commerciale, information-communication,Techniques de commercialisation, Communication, gestion administrative et commerciale, Informatique, Statistique et traitement informatique des données etc. puis licence pro : 2 et 3 ans d'études pour un diplôme qui ouvre la porte à l'insertion professionnelle.

  • L'université

3 à 5 ans d'études pour obtenir une licence puis un master (pro ou recherche). La réussite à l'université demande de bien choisir son parcours en fonction du profil du bac, et surtout un bon niveau en culture générale.

Les licences AES, droit, gestion, sciences de l'information et de la communication, lettres et sciences humaines.

  • Les écoles spécialisées

Elles délivrent en 2 à 5 ans des diplômes spécifiques, recrutent le plus souvent sur concours et les inscriptions se font en début d'année de terminale.

Les filières du commerce, de la vente, de la gestion, de la comptabilité accueillent plus particulièrement les bacheliers STG. Quelques possibilités pour préparer un diplôme social.

  • Les classes prépa

Environ 25 prépas économiques et commerciales option technologique sont réservées aux bacheliers STG. Elles accueillent des élèves qui ont un très bon dossier scolaire une grande capacité de travail.

 

 Source: Onisep Martinique

 

T STSS

Le bac techno sciences et technologies de la santé et du social (ST2S) s'adresse aux élèves intéressés par les questions sanitaires et sociales du monde contemporain.

La démarche spécifique de ses enseignements associée aux enseignements généraux développe une aptitude à travailler en autonomie et une réflexion critique sur les problématiques du secteur. Le titulaire du bac ST2S saura notamment analyser les faits de société posant des questions sanitaires ou sociales, caractériser l'état de santé et de bien-être de populations et comprendre les relations entre demandes en matière de santé et de vie sociale et les réponses politiques et institutionnelles.

Le bac ST2S  constitue une voie d'accès aux études supérieures menant aux emplois techniques ou technico-administratifs du secteur social et paramédical. Un bachelier peut intégrer une école du secteur sanitaire et social : de soins infirmiers, d'assistants de service social et d'éducateurs, parmi les plus accessibles. Il a également accès aux  BTS ou aux DUT : BTS économie sociale familiale, BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social, BTS diététique, DUT carrières sociales.

Enfin, s'il est très motivé et qu'il possède un bon dossier il peut tenter un cursus scientifique à l'université, après une année de remise à niveau.

 

En formation initiale, la préparation au bac techno dure deux ans en lycée : classe de première et de terminale.

Pour être admis en bac ST2S, il est préférable d'avoir suivi en seconde un enseignement de détermination en sciences médico-sociales ou en biologie de laboratoire et paramédicale.

 

 Débouchés et poursuites d'étude

  • BTS ESF, BTS SP3S ou DUT Carrières sociales.
  • BTS Diététique, Esthétique cosmétique, Analyse de biologie médicale.
  • Diplômes d'État (DE), obligatoires pour les professions d'assistant de service social (DEASS), éducateur spécialisé (DEESS), éducateur de jeunes enfants (DEEJE), infirmier. C'est à ce dernier concours d'entrée que les bacs ex-SMS sont le mieux représentés.
  • Concours d'entrée de certaines écoles paramédicales et sociales (admission très sélective). Les écoles paramédicales requièrent des bases très solides dans les matières scientifiques tandis que l'entrée dans les instituts sociaux exige souvent une expérience en animation sociale. Des préparations existent, elles ne sont pas obligatoires mais souvent conseillées.

Pour celles et ceux qui veulent intégrer rapidement le monde du travail, une formation complémentaire d'une durée moyenne d'un an (FCIL, MC) dans le domaine du secrétariat médical ou médico-social facilite l'insertion.

 Source: Onisep Martinique

Catégories associées