Coup de coeur du mois

sorceline-page1sorceline-page2

C'est au mois d'Avril 2018 qu'est sorti le premier tome de Sorceline, une toute nouvelle série
jeunesse chez Vents d'Ouest. Scénarisée par Sylvia Douyé déjà à l'origine des Zinzinventeurs ou
encore de Marie-Lune, et dessinée par Paola Antista, artiste italienne diplômée de l'académie
Disney. Cette nouvelle série a tout pour plaire. Pourquoi? Selon moi, c'est un premier tome réussi,
malgré quelques facilités dans l'intrigue et certaines mises en pages un peu « touffues ». Ce premier
tome a une fin ouverte qui donne envie de lire la suite! Le graphisme est attirant, l'histoire mêle
aventures, magie, amitié et créatures fantastiques, ce qui n'est pas sans rappeler l'univers d'Harry
Potter que j'aime tant !
Dans ce premier tome intitulé Un jour je serai fantasticologue on fait la connaissance de
Sorceline, une jeune fille pleine de curiosité fascinée par la cryptozoologie. Ce terme désigne
l'étude des animaux surnaturels tels que les licornes, le bigfoot ou encore les dragons. Si ce terme
existe dans la vraie vie, il ne vous permettra pas de rencontrer un vrai dragon. Mais dans le monde
de Sorceline, les animaux fantastiques existent bel et bien !
Durant tout l'été, la jeune fille va participer à un stage de formation aux soins aux créatures
magiques en compagnie du zoologue Archibald Balzar. Et elle ne sera pas seule : toute une bande
de jeunes passionnés participent à la formation, dans l'espoir de devenir l'assistant personnel du
professeur. Sorceline se fait rapidement des amis et se révèle vite être très douée en tant
qu'apprentie zoologue. C'est parti pour le sauvetage d'une gorgone (Méduse)
, l'élevage de Caladrius (oiseau légendaire et fabuleux du Moyen Âge) et l'observation de licornes
(créature légendaire à corne unique) !
Au fil des découvertes, Sorceline et ses amis vont découvrir que la jeune fille a des talents
hors du commun. L'étendue de ses connaissances est étonnante, et sa perspicacité en font une
adversaire redoutable dans la course au poste d'assistant. Mais l'heure n'est pas aux rivalités :
un mystérieux phénomène cause la disparition de plusieurs élèves de l'école, et une enquête
s'impose.
Cette nouvelle série se démarque par sa direction artistique vraiment jolie. Les protagonistes
sont entourés de tout un tas de bestioles que Paola Antista prend sûrement plaisir à dessiner. Le côté
marécageux et fourmillant de vie de l'environnement dans lequel évoluent les protagonistes est à la
fois fascinant et intrigant. A mi-chemin entre le conte de fée et l'histoire de sorcières, on tient là un
univers qu'on a envie d'explorer.
La seule petite ombre au tableau c'est qu'on a du mal à rentrer dans l'histoire de ce premier
tome parce que le scénario prend quelques raccourcis trop simplistes. Au début du livre, l'un des
compagnons de Sorceline avoue sans détour qu'il est amoureux d'elle, mais fait preuve de timidité
par la suite... Un comportement qui manque de crédibilité. Certains secrets sont révélés en quelque
pages, mais auraient presque mérité un tome de plus pour laisser le temps au mystère de s'installer.
Sans compter plusieurs maladresses de mise en page, notamment lorsque la voix off se mélange aux
dialogues : ce premier tome manque de clarté à plusieurs endroits. Mais l'idée de départ est bonne et
l'univers est vraiment accrocheur : croisons les doigts pour que la scénariste prenne plus le temps de
poser les bases et de faire mûrir les mystères dans le tome 2. Je lui mets donc la note de 6/10
J.L